Ces quelques lignes reprennent et actualisent un texte plus ancien intitulé « l’esprit de l’Association baptiste ». Il cherche à exprimer certaines réalités de notre communion qui dépassent les strictes valeurs ou la seule confession de foi.

Notre association d’Églises se bâtit sur des valeurs et des convictions théologiques partagées. Mais elle se caractérise aussi par une manière d’envisager nos relations, nos engagements, notre réflexion.

Nous accordons une grande valeur à la relation fraternelle, et nous veillons à la chaleur de nos rencontres comme à la liberté de nos rapports. Nos conventions, nos pastorales sont riches de cette amitié et vivent de cette liberté.

La Parole de Dieu nous invite, croyons-nous, à penser sainement et librement, profondément et en prise avec le réel. D’où l’importance que nous accordons à la recherche de la qualité, celle de l’enseignement, celle aussi de la vie.

Cette recherche peut nous éviter la facilité de certaines surenchères et l’illusion de certains engouements. Elle nous incite à poursuivre constamment l’équilibre biblique, dans la pensée comme dans l’action.

Nous avons le souci d’une proclamation de l’Évangile qui ne soit pas superficielle : nous voulons amener des personnes au salut en Jésus-Christ, mais aussi nourrir la foi et encourager à la persévérance, dans un engagement sans cesse renouvelé à suivre le Christ.

Aussi voulons-nous donner à l’Église locale toute la place qu’elle mérite. Elle est, à son échelle, une image et une manifestation du corps de Christ : elle en devient une école de vie, de fraternité et de service. Elle est bien cette communauté que Dieu s’est acquise pour qu’elle proclame les mer- veilles de celui qui l’a appelée des ténèbres à son admirable lumière. Communauté de frères et de soeurs qui ne séparent pas la Parole du service, et ne conçoivent pas de service sans amour. Cet amour se manifeste dans le concret de la vie quotidienne, son domaine privilégié, mais il ne s’enferme pas pour autant dans les limites de la seule assemblée locale.

II est aussi dans l’esprit de l’Association de rester étrangère à tout sectarisme et de se réjouir de tout ce qui se fait au nom du Seigneur dans les autres milieux chrétiens. Nous entretenons de bonnes relations fraternelles avec la plupart des Unions d’Églises de la mouvance évangélique et nous nous sentons solidaires de leur témoignage.

Attentifs au monde qui nous entoure, nous voulons le considérer avec une sympathie critique : critique, car il faut discerner ; mais sympathie, car Dieu l’a aimé au point de donner son Fils pour le sauver, et a suscité les Églises pour en rendre témoignage.

Dans la diversité des réalités locales ou régionales, les relations particulières qu’entretiennent nos Églises avec leurs voisinages expriment tout naturellement une autre diversité : celle de nos situations, de nos sensibilités et de nos appréciations... sans que soit jamais contredite l’unité profonde qu’ont créée, entre nous, notre histoire commune et notre attachement à la Parole de Dieu. Cette diversité nous incite à donner tout leur poids aux principes qui fondent notre unité particulière, tout en manifestant — du moins nous l’espérons — quelque chose de la « sagesse infiniment variée de Dieu. »